Dr Zied CHOUCHAN

Chirurgien Dentiste, 01 47 82 37 47

232, Rue des Voies du Bois - 92700 Colombes.
Tél: 01 .4 7. 82 .3 7. 47

  Bienvenue sur le site du Docteur CHOUCHAN                                                      Inscription N°924157928
  • CES  Technologie des matériaux employés en Art Dentaire
  • CES  Orthopédie Dento-Faciale
  • Diplôme Interuniversitaire d'Orthopédie Dento Cranio Maxillo Faciale

Fiches pédagogiques

Fiches pédagogiques

Les Appareils Fonctionnels

Définition

Désigne un système thérapeutique visant à modifier ou à optimiser les effets morphogénétiques d'une ou plusieurs fonctions.

Quand ?

Les enfants peuvent présenter des malocclusions, dont l'importance incite leur orthodontiste à conseiller un traitement en deux phases. Ces malocclusions sont généralement caractérisées par un décalage sagittal des mâchoires supérieure et inférieure (malocclusion de classe II).

Classiquement commencée en dentition mixte (entre 7 et 10 ans), la première étape de traitement, dite orthopédique ou fonctionnelle (avant : figures 1 et 3, après la première phase de traitement : figures 2 et 4), est suivie d'une période de surveillance en attendant l'établissement de la denture définitive.

Figure 1 Figure 2

Avant et après

Figure 3 Figure 4

Avant et après

Figure 5 Figure 6

Le traitement peut alors être achevé par la mise en œuvre d'une deuxième phase, orthodontique, nécessitant l'emploi d'un appareil multiattache complet.

Les appareils fonctionnels

De nombreux types d'appareils fonctionnels peuvent être employés. Ils sont généralement amovibles. Activateurs (figure 5), monoblocs, bielles de Herbst (figure 6), Bionators ne sont que quelques exemples de leurs multiples variantes.

Pour quels avantages ?

En facilitant une correction précoce du décalage des mâchoires, les appareils fonctionnels offrent de nombreux avantages thérapeutiques, fonctionnels et psychologiques.

• le principal avantage est la réduction du risque de fracture des incisives supérieures en cas de chute (ce risque de fracture est directement lié à l'importance du décalage entre les mâchoires supérieure et inférieure) ; • l'enfant bénéficie, plus jeune, d'un meilleur équilibre fonctionnel (respiration, mastication, phonation) ; • une importante part du traitement est réalisée à un âge psychologiquement favorable ; • l'amélioration précoce du sourire et de l'harmonie du visage répond souvent aux souhaits des enfants et leurs familles.

Conclusion

Chaque cas est particulier. Un dépistage précoce (entre 7 et 9 ans) permettra à votre orthodontiste de vous recommander le traitement le plus approprié pour votre enfant.

Cette fiche a été rédigée par un praticien spécialiste en O.D.F. et a été validée par le comité de lecture et de rédaction de la SFODF.

Retour aux fiches