Dr Jean Jacques Pelosse

Docteur en chirurgie dentaire

72 rue de Thizy - 69400 Villefranche.
Tél: 04 7 4 68 0 3 15

Bienvenue sur le site de notre cabinet spécialisé en orthopédie dento-faciale pour les enfants, adolescents et adultes. Jean Jacques PelosseDocteur en chirurgie dentaire ( Lyon 1) C.E.S d' Orthopédie.Dento.Faciale C.E.C.S.M.O Spécialiste qualifié en O.D.F Ancien assistant des universistés

Actualités

Aucune Actualité

Fiches pédagogiques

Fiches pédagogiques
  • Les techniques orthodontiques

    L'Orthopédie Dento-Faciale doit gérer essentiellement deux types de problèmes différents : 1) les anomalies maxillo-faciales importantes associées souvent à des dysfonctions (déglutition atypique, para-fonctions, phonation, respiration,…) ; (...)

  • Traitement chirurgical / 1

    Introduction. Le traitement orthodontique conventionnel corrige les anomalies de position des dents, pour créer un beau sourire, mais il sedoit aussi de réaliser une occlusion dentaire fonctionnelle. En effet, normaliser les relations inter-arcades (...)

  • Les Appareils Fonctionnels

    Définition Désigne un système thérapeutique visant à modifier ou à optimiser les effets morphogénétiques d'une ou plusieurs fonctions. Quand ? Les enfants peuvent présenter des malocclusions, dont l'importance incite leur orthodontiste à co (...)

  • Le traitement de l'adulte

    Particularités du traitement de l'adulte Les adultes entre 20 et 70 ans peuvent bénéficier de ces traitements. Chez l'adulte, le mouvement orthodontique est un peu plus lent que chez l'adolescent. Le temps de renouvellement cellulaire est plus imp (...)

  • Le traitement de l'enfant

    A quel âge faut-il consulter ? Un dépistage précoce (entre 7 et 9 ans) est souhaitable. Il permettra à votre orthodontiste de vous indiquer si une première étape de traitement est indiquée. Pour certaines malocclusions importantes [par exemple (...)

  • La contention. Après le traitement orthodontique actif

    Introduction Une fois l'appareil orthodontique actif déposé, il est nécessaire de maintenir les résultats acquis par un appareil de contention sous peine de récidive de l'anomalie initiale ou d'apparition d'une nouvelle pathologie. Cet appareil (...)

Toutes les fiches